Accueil > français > ACTU > COMMUNIQUE de l’AFCS EN SOUTIEN A LA SOC

COMMUNIQUE de l’AFCS EN SOUTIEN A LA SOC

En SOUTIEN à la SOC (Society of Camera Operators USA) et solidaire avec l’ACO (Association of Camera Operators GB)

L’AFCS (Association française des cadreurs Steadicam) souhaite s’associer pleinement avec nos amis de la SOC (Society of Camera Operators USA) et leur engagement auprès de l’IATSE (Syndicat principal des techniciens du Cinéma USA) dans leur exigences pour des conditions de travail plus respectueuses, plus équitables et plus sûres.

Notre association se joint dans ce sens aussi à l’ACO (Association of Camera Operators) anglaise, dont ce texte est inspiré, car nos collègues anglais connaissent également de plus en plus d’abus sur la durée quotidienne du temps de travail, souvent en ignorant les arrêts déjeuner, et sans majoration du travail de nuit. C’est un sujet de part et d’autre de l’Atlantique sur les conditions de travail ainsi que sur la sécurité des techniciens sur leur lieu de travail. 

« THE ACO STANDS IN SUPPORT OF IATSE
The Association of Camera Operators would like to join with our friends in the SOC to express their support for IATSE and their members in their fight for fair and safe working conditions.

 The pandemic has made many media workers across the world realise afresh that life is a fragile thing and achieving the right work/life balance is critical for emotional and mental well being, family harmony and healthy relationships.

 In addition, maintaining high professional standards in our work is a matter of pride for all of us and fatigued crews cannot deliver excellence – high levels of productivity and quality depend on fresh, alert and happy individuals.

 Long days and unsocial hours, weekend and sixth and seventh day working, travel and curtailed turnarounds result in damaged lives for many in the film and television industries and we believe it is for the benefit of all, crew, actors and producers alike, to make some positive changes at this time. »

Les revendications de nos amis anglo-saxons et américains reposent avant tout sur une juste relation entre temps de travail, rémunération et temps de repos respecté. Voilà comment ils formulent ces demandes :

« La Pandémie a fait se rendre compte, et ce à travers le globe, que la vie est fragile, et qu’un équilibre entre la vie privée et professionnelle est primordial pour le bien-être familial, physique et mental.

A cela s’ajoute que nous les techniciens, tentons avec fierté de vouloir maintenir le niveau et exigence de notre métier, mais qu’une équipe épuisée ne peut être à la hauteur de cette attente. Une productivité et efficacité de qualité s’obtiennent avec des personnes heureuses, disponibles et éveillées.

Des jours trop longs, des horaires peu raisonnables, des weekends, 6ème voire 7ème jour travaillé, temps de transports ou de voyage, et heures anticipées sont autant de facteurs qui mettent en danger beaucoup de techniciens. Dans l’Industrie du cinéma et de la télévision, ils serait bénéfique pour tous, les équipes, les acteurs tout comme pour les producteurs de faire des changements dès maintenant. »

L’AFCS rejoint donc les associations anglo-saxonnes représentant les cadreurs et opérateurs spécialisés du cinéma et de la télévision dans leurs revendications dont nous nous sentons tout à fait solidaires et que nous soutenons avec ce communiqué.

Le bureau de l’AFCS.
Paris, le 03 octobre 2021.

Documents joints

Répondre à cet article