Accueil > français > Le Steadicam > Petit lexique du Steadicam > Le GIMBAL

Le GIMBAL

Le gimbal est la pièce maîtresse du steadicam, c’est lui qui permet l’articulation du SLED et du BRAS

Gimbal (en français "cardan")

Ce terme intimement lié au Steadicam en constitue aussi l’essence, parce que le Gimbal est la pièce maîtresse du Steadicam, non pas en terme de stabilisation mais en terme de maniement de l’outil.
Le Gimbal, pièce mécanique, coulisse le long du central post du Sled : Merveille dans sa conception, car non seulement il supporte le Sled, entièrement équipé avec caméra en configuration de tournage, mais permet aussi d’amener, au fil de la séquence, la caméra à sa meilleure place et avec l’angulation souhaitée, selon les gestes et mouvements du cadreur. Les Gimbal no tools (sans outil) ne nécessitent qu’un déverrouillage manuel pour son réglage.
Dans Gimbal, on peut entendre Gimme a ball : Give me a ball (Donne-moi une balle) et je la ferai tourner dans tous les axes : De gauche à droite, du bas vers le haut, en avant en arrière ; et vice-versa ! Il en est ainsi du Steadicam qui, grâce au Gimbal, panote, tilte et permet le roll de la caméra (qu’on souhaitera le plus souvent bullée !). A cette maniabilité qu’il confère à l’outil Steadicam, le Gimbal véhicule également le caractère de l’exécution du mouvement : Car son réglage, c’est-à-dire son positionnement sur la verticalité du Central post détermine le point d’équilibre de l’ensemble et définit ainsi le droptime de l’appareil. Dès lors le Gimbal, avec dans son prolongement le Yoke qui permet la prise en main, s’apparente au tempérament même du cadreur qui le manie car il témoignera de la nervosité ou de la sensualité de celui qui amène le Steadicam à sa juste place, dans le meilleur esprit de service à la mise en scène.
Le Gimbal est donc le cœur mécanique du Steadicam. S’il est faussé ou voilé, alors c’en est fini de la belle horlogerie du système qui partira fatalement en vrille ! Donc prenez soin de lui !

Répondre à cet article