Accueil > français > Actu > WorkShop > Workshop AoA-AFCS Les caméras Grand Format

Workshop AoA-AFCS Les caméras Grand Format

L’AFCS s’associe à l’AoA pour le workshop "Grand Format"

Samedi 1er Décembre 2018

l’AFCS s’est associée à l’AoA ( Les Assistants Opérateur Associés) pour un workshop concernant les caméras "grand format" dont le capteurs est proche du 24x36 photo
Le but de ce workshop était de tester plusieurs caméras grand capteur associées aux optiques couvrants ce format en condition réel d’utilisation avec des outils de prises de vue mobiles.
C’est donc très naturellement que l’AFCS s’est associée à l’AoA en proposant la participation de plusieurs de ses membres et la mise à disposition de matériel.

Parallèlement HD systems est venu présenter et mettre à disposition le module d’aide à la mise au point LiteRange 2 de Preston. Arthur Chassaing présentait de son côté le système d’aide à la mise au point Cine RT.

TSF partenaire de l’AoA accueillait le workshop au sain de ses locaux.

Matériel utilisé

Caméras : ARRI LF, SONY Venice, RED Monstro
Optiques : ARRI Signature primes, Cooke S7, Leica Thalia
Steadicam Betz Rig HD, Betz Waves, Exovest, Bras Titan
Dji Ronin 2

Déroulement de la journée

La journée à commencé par une projection de tests réalisés par des Directeurs de la Photographie membres de l’AFC.
Les tests mettaient en comparaison les caméras grand format : ARRI LF, RED Monstro, SONY Venice, ARRI 65 et une caméra au capteur Super 35 (18x28) l’ALEXA Mini.
Plusieurs dispositifs permettaient de comparer les qualités intrinsèques de chaque caméra mais aussi la différence entre les caméras grand capteur et leur petite soeur au capteur "classique".

Ces tests ont clairement mis en évidence la différence de couverture de champ à focale identique entre les capteurs grand format et le capteur Super 35 de l’ALEXA Mini , cela entraîne une modification du point de vue, une différence de flou et de profondeur de champ notoire.
C’est évidemment un sujet qui touche directement à notre métier de cadreur puisque l’utilisation d’une caméra grand capteur à une influence importante sur la sensation et le ressenti d’une focale donné.
On peut faire un parallèle avec la différence que l’on connait entre le format Super 35 2.40 et le format Scope.
Il y beaucoup à dire sur ce sujet, ce sera l’objet d’un prochain article.

3 ateliers ont ensuite été proposé aux participants

La caméra ARRI LF à été couplé avec les optiques ARRI signature primes dans une configuration épaule classique.

La Sony Venice couplée aux optiques Cooke S7, accessoirisée avec le LiteRange 2, le tout en configuration Steadicam.

La Red Monstro couplée aux optiques Thalia, accessoirisée avec le Cine RT, le tout en configuration Ronin 2.

Les opérateurs AFCS présents, Loic Savouré, Matthieu Lornat et Antoine Struyf
se sont succédés sur chaque configuration pour permettre aux assistants opérateurs participant de se confronter à des mises en situation réel.

Parallèlement nous avons pu constater que l’utilisation sur un steadicam de ces caméras grand format ne pose aucun problème particulier. Certes le corps de l’ARRI LF est plus long, plus lourd que ces deux concurrentes, mais l’accessoirisation de celle-ci est simplifiée par la présence d’un système vidéo HF et d’un module de mise au point à distance intégré qui réduisent le nombre d’accessoires et de câbles à ajouter au corps de la caméra.

Une journée d’échange

Cette première association de l’AFCS avec l’AoA fut un vrai succès.
Elles nous à permis avant tout de constater le véritable intérêt des caméras grand capteur qui permettent essentiellement d’avoir des plans larges avec moins de distorsion
Nous avons noté la difficulté accrue du travail de mise au point pour les assistants opérateurs.
Les 2 systèmes d’aide à la mise au point ont montré leurs interêts mais aussi leurs limites.